Get Adobe Flash player

Articles avec le tag ‘complémentaire’

Suisse Une hausse des primes de 6,5% en moyenne

01.10.2010 09:01 – mise à jour: 13:20

Daniel Burkhalter annonce une hausse de 6,5%, avec des cantons romands en dessous de la moyenne nationale. [Keystone] Didier Burkhalter annonce une hausse de 6,5%, avec des cantons romands en dessous de la moyenne nationale. Les primes maladie augmenteront en moyenne de 6,5% l’an prochain, soit de 22,80 francs par mois. La plupart des cantons romands se situent sous cette moyenne nationale, à l’image de Neuchâtel (+2,1%). Les jeunes adultes vont particulièrement souffrir avec une hausse de 11,8%.

En 2011, l’augmentation des primes malade s’échelonnera de 2,1% à Neuchâtel à 10,3% à Nidwald. Concernant les autres cantons romands, Genève connaîtra une augmentation de 3,2%, le Jura de 4,1%, Vaud de 4,4% et Fribourg de 5,8%. Les seuls à dépasser la moyenne nationale sont le Valais (+7,3%) et Berne (+8,2%).

Cette augmentation de 6,5% correspond aux primes pour adultes avec franchise de 300 francs, a annoncé le ministre de l’Intérieur Didier Burkhalter vendredi en conférence de presse. Il en coûtera donc en moyenne 373 francs aux assurés. Quinze cantons alémaniques affichent également une hausse supérieure à la moyenne.

L’an dernier, l’augmentation moyenne avait été supérieure à 8%. Dès 2011, les primes de l’assurance obligatoire couvriront les coûts, ce qui constituait un objectif prioritaire, a précisé le conseiller fédéral neuchâtelois.

Les jeunes adultes à la caisse

Dans le détail, les primes pour enfants vont augmenter en moyenne de 6,3% et celles des jeunes adultes de 11,8%. Cette hausse s’explique par le fait que plusieurs assureurs maladie ont de nouveau abaissé les rabais qu’elles octroient à cette tranche d’âge, a annoncé vendredi l’Office fédéral de la santé publique dans un communiqué.

Dans cette catégorie des jeunes adultes, les cantons romands se situent toutefois en dessous de la moyenne. Le Valais fait exception avec une majoration de 12,7%. Il faut néanmoins nuancer ces pourcentages, car les primes s’élèveront en moyenne à 285 francs en Valais contre 404 francs dans le canton de Genève.

Pour son premier exercice de présentation des primes maladie, Didier Burkhalter a estimé que la hausse est « trop élevée pour les jeunes », ce qui justifie les réformes en cours. En revanche, pour l’augmentation générale de 6,5%, il a jugé que l’objectif est « globalement atteint, contrairement aux années précédentes ». Mais le Neuchâtelois a aussi déclaré que les primes allaient continuer à augmenter ces prochaines années, à cause de la hausse démographique et du vieillissement de la population, mais plus faiblement qu’actuellement.

La surveillance des assureurs renforcée

Concernant les mesures envisagées, Didier Burkhalter a présenté un train de mesures pour renforcer la surveillance des assureurs maladie. Il a notamment annoncé le lancement d’ici fin décembre d’une procédure de consultation afin de créer une nouvelle loi sur la surveillance dont le principe a été adopté par le Conseil fédéral.

Le ministre de la Santé a averti que le système de constitution des réserves sera entièrement revu. Les réserves permettent aux assureurs de se prémunir contre des événements imprévus comme la lutte contre une pandémie, explique un communiqué de l’Office fédéral de la santé publique. Actuellement, les réserves sont définies en pourcentage des primes. Elles sont échelonnées en fonction du nombre des assurés.

Pour Didier Burkhalter, cette méthode ne tient pas assez compte des risques effectifs auxquels sont confrontés les assurances, tels que les risques du marché ou celui du crédit. La modification de l’ordonnance sera introduite le 1er juillet 2011.

Polémique sur les réserves

Le ministre neuchâtelois veut par ailleurs rétrocéder aux cantons concernés le surplus de primes payées pour la constitution de réserves depuis l’introduction de la LAMal en 1996. Il a mandaté l’Office fédéral de la santé publique d’étudier une solution.

L’idée serait de restituer ces sommes via les subsides que la Confédération paie aux cantons pour diminuer les primes des personnes aux revenus les plus modestes. Quelque 2 milliards par an seraient ainsi ventilés en tenant compte des disparités cantonales en matière d’accumulation des réserves, écrit vendredi l’OFSP.

Cette proposition répond aux demandes d’intervention immédiate exprimées par la Conférence des directeurs cantonaux de la santé ainsi que par le Parlement fédéral. Ce dernier a accepté il y a deux semaines une initiative genevoise demandant une cantonalisation des réserves.

boi avec ats

____________________________________________________________

COMMENT CHANGER DE CAISSE?

Les assurés ont jusqu'au 30 novembre pour changer de caisse. [Keystone] Les assurés ont jusqu’au 30 novembre pour changer de caisse. Une fois les hausses de primes maladie connues, chaque assuré est en droit de changer de caisse pour choisir une assurance obligatoire moins chère. Il doit toutefois veiller à respecter les modalités et les délais prescrits.

Les assureurs doivent annoncer les nouvelles primes aux assurés jusqu’au 31 octobre. Idem pour les offres de franchises et les réductions qui en découlent. La lettre de la caisse doit aussi signaler à l’assuré qu’il a le droit de résilier son contrat.

Les assurés ont ensuite un mois, jusqu’au 30 novembre, pour résilier leur contrat. Le même délai s’applique à ceux qui veulent rester dans la même caisse mais opter pour une nouvelle formule.

Il est recommandé d’entreprendre les démarches par courrier recommandé et assez tôt.

L’Office fédéral de la santé publique souligne que la résiliation doit impérativement parvenir à l’assureur avant le 30 novembre, la date de réception et non la date d’envoi faisant foi.

Le changement d’assurance ne devient effectif qu’à partir du moment où la nouvelle caisse a communiqué à l’ancienne qu’elle prend le relais.

var uri = 'http://impch.tradedoubler.com/imp?type(js)g(22330914)a(2001943)' + new String (Math.random()).substring (2, 11); document.write('');
L’assurance voyage sans frontière

Avec la couverture assistance, nous vous offrons grâce à notre réseau mondial une assistance rapide et professionnelle dans tout type de situation d’urgence.

La couverture de base comprend tout ce dont vous avez besoin pour voyager:

  • Frais d’annulation: lorsque le voyage ne peut pas être entreprisEn cas de maladie, de complications de grossesse, d’accident, de perte d’emploi, d’événement naturel, de grève, etc.Assistance liée aux personnes: pour le bien-être des voyageurs
  • Transport, rapatriement, opérations de recherche et de sauvetage en cas de maladie, de complications de grossesse, d’accident ou de décès.Assistance liée aux véhicules: secours rapide et compétent en cours de route
  • Dépannage, frais de remorquage et rapatriement du véhicule après une collision, une panne ou un vol.

Comme couverture complémentaire la couverture assistance offre également la protection juridique à l’étranger: nous prenons en charge vos frais d’avocat et de procédure, les frais d’expertise et les avances de cautions pénales.

Comment fonctionne la couverture assistance? Un exemple concret:

Sandra Maréchal se réjouit de passer ses vacances aux Maldives avec son ami Julien. Une semaine avant leur départ, le père de Julien tombe gravement malade. Les vacances sont annulées. la couverture assistance prend en charge les frais d’annulation s’élevant à CHF 4 890.–.

Monsieur et Madame Bertrand sont en vacances à Langkawi (Malaisie). Lors d’une excursion, Monsieur Bertrand est victime d’une attaque cérébrale. Comme il n’y a pas d’hôpital approprié à Langkawi, la couverture assistance organise le transfert dans une clinique à Singapour. Le traitement et le processus de guérison sont très laborieux. En accord avec les médecins, la couverture assistance décide de procéder à un rapatriement en Suisse par jet-ambulance. Comme dans le cas du transfert vers Singapour, Madame Bertrand accompagne également son mari lors du retour à la maison. Les frais totaux s’élèvent à près de CHF 100 000.– et sont entièrement pris en charge par la couverture assistance.

Assistance – dépannage

Un départ en vacances, une escapade en amoureux ou une sortie en famille peut vite tourner à la prise de tête, l’assistance – dépannage est la pour vous aider.

Vos avantages
  • Pas de frais d’annulation à l’agence de voyage et pas d’affiliation à un club ou une association
  • Une seule police pour assurer toutes les personnes qui font ménage commun avec le preneur d’assurance
  • Valable en Suisse et dans le monde entier
  • Propre réseau mondial
  • Rapport prix-prestations optimal
  • Toutes les prestations dans un paquet global
L’assurance voyage sans frontière

Avec l’Assistance, nous vous offrons grâce à notre réseau mondial une assistance rapide et professionnelle dans tout type de situation d’urgence.

La couverture de base comprend tout ce dont vous avez besoin pour voyager:

  • Frais d’annulation: lorsque le voyage ne peut pas être entrepris En cas de maladie, de complications de grossesse, d’accident, de perte d’emploi, d’événement naturel, de grève, etc.
  • Assistance liée aux personnes: pour le bien-être des voyageurs Transport, rapatriement, opérations de recherche et de sauvetage en cas de maladie, de complications de grossesse, d’accident ou de décès.
  • Assistance liée aux véhicules: secours rapide et compétent en cours de route Dépannage, frais de remorquage et rapatriement du véhicule après une collision, une panne ou un vol.

.

Comme couverture complémentaire l’Assistance offre également la protection juridique à l’étranger: nous prenons en charge vos frais d’avocat et de procédure, les frais d’expertise et les avances de cautions pénales.

.

Comment fonctionne l’Assistance? Un exemple concret:

Laure Dupont se réjouit de passer ses vacances aux Maldives avec son ami Julien. Une semaine avant leur départ, le père de Julien tombe gravement malade. Les vacances sont annulées. l’Assistance prend en charge les frais d’annulation s’élevant à CHF 4 890.–.

Monsieur et Madame Bertrand sont en vacances à Langkawi (Malaisie). Lors d’une excursion, Monsieur Bertrand est victime d’une attaque cérébrale. Comme il n’y a pas d’hôpital approprié à Langkawi, l’Assistance organise le transfert dans une clinique à Singapour. Le traitement et le processus de guérison sont très laborieux. En accord avec les médecins, l’ Assistance décide de procéder à un rapatriement en Suisse par jet-ambulance. Comme dans le cas du transfert vers Singapour, Madame Bertrand accompagne également son mari lors du retour à la maison. Les frais totaux s’élèvent à près de CHF 100 000.– et sont entièrement pris en charge par son assurance Assistance.

.

Un intérêt pour une assurance assistance – dépannage? Remplissez le formulaire de contact et nous vous aiderons à faire votre choix.